samedi 04 fvrier 2023  |   mentions légales
 La communauté
Le club cycliste
Le classement général
Les parcours publics
Les forums de discussions
La galerie des vélos
  S'identifier

Pseudo
Mot de passe
mémoriser
mot de passe oublié

Retour forum Forum Pratique du cyclisme > Le coin des petites annonces

Les forums de discussions

dans la catégorie "escroc", le nominé du jour est ......

  
page n°   / 41

Auteur  
Yann21
Pédaleur amoureux
groupe : Membres bienfaiteurs
Inscrit le : 26/07/10
messages : 9990
posté le 29/02/16 - 21:28
0
+1 j'aime

Connectez-vous pour participer.
dj a dit:
J'ai l'impression que les roues ne sont pas droite

c'est plutôt normal pour une pièce ronde ?

Les tubes aussi ne sont pas droits.
joel
vive le vélo !
groupe : Membres bienfaiteurs
Inscrit le : 20/07/04
messages : 13237
posté le 29/02/16 - 22:32
0
+1 j'aime

Connectez-vous pour participer.
COP a dit:
C'est en ancien franc le prix, non ?



en Francs belges ?
traitors
Rectifieur de pignons
groupe : Membres
Inscrit le : 31/08/09
messages : 1605
posté le 01/03/16 - 12:36
0
+1 j'aime

Connectez-vous pour participer.
Cela fait 300 e le kilo de mitraille !!
J 'engage le vendeur si il en obtient ce prix , il est
HasBeen
Fidèle parmis les fidèles
groupe : Membres
Inscrit le : 18/02/10
messages : 8020
posté le 01/03/16 - 18:18
0
+1 j'aime

Connectez-vous pour participer.

Euh...Si on lit bien l'annonce, celui qui a posté dit qu'il est le fabricant du vélo. Et sur une photo on voit le nom de Guy REBOULET.
Guy Reboulet était un cadreur fabriquant de vélo...une pièce de musée en quelque sorte.
Alors arrêtez de vous moquer et essayez de vous aligner, tant en fabrication que sur un vélo.


Autour du Mont-Blanc... à vélo !
Septembre 1988 : à une époque où bien des nouvelles techniques étaient testées en montagne, et où les alpinistes et sportifs repoussaient les limites du possible, certains amoureux du vélo avaient imaginé faire le Tour du Mont-Blanc par l'itinéraire des randonneurs.
Parmi eux, Guy Reboulet, passionné de cycle qui avait changé de secteur d'activité pour créer ses propres vélos (les cycles Reboulet).

1ere étape - Les HOUCHES - les CHAPIEUX

8 heures : un groupe de 8 cyclos avec de fringantes montures s'engouffre joyeusement dans le téléphérique des Houches. Les plaisanteries vont bon train et chacun piaffe dimpatience de découvrir le premier sentier. Après les traditionnelles photos du départ, on descend pour venir traverser la lèvre inférieure du glacier de Bionnassay. Nous franchissons un torrent sur un
pont de bois surplombant une cascade magnifique. C'est le premier contact avec la haute montagne pour certains d'entre nous et Patrick nous fait une belle frayeur en chutant de son vélo.
Heureusement il y a plus de peur que de mal mais tout le monde repart prudemment. La montée au Col de Tricot 2120 m, le vélo sur l'épaule, est très éprouvante, mais au prix de beaucoup de courage et de quelques haltes nous arrivons au sommet d'où l'on peut contempler un panorama exceptionnel de la face Nord des Dômes de Miage. La descente par de nombreux lacets est vertigineuse et assez technique, mais les premiers arrivent aux chalets de Miage (1559 m) au bout d'une demie heure. Un casse-croûte s'impose avant de prendre le sentier qui grimpe vers les chalets du Truc (1720 m). Du sommet herbeux de la tête du Truc, nous contemplons les dômes du Miage. La descente sur les Contamines Montjoie (1164 m) est un régal. Après le déjeuner nous attaquons la montée du Col du Bonhomme (2.329 m), le chemin est plaisant et assez roulant, et il permet au groupe de rester uni jusqu'à la première grosse montée en bas des lacs Jovet. Patrick et Pierre distancent le groupe dans l'ascension terminale par des pentes d'éboulis ou subsistent des névés, tardifs en cette saison. Après une demi-heure d'efforts supplémentaires, nous atteignons le Col de la Croix du Bonhomme 2483 m.

Il est 18 heures Chacun savoure en silence le plaisir d'atteindre son but.

Nous enfilons des vêtements chauds et mettons nos casques pour la descente, par mesure de sécurité. La descente sur le hameau des Chapieux, à travers les pâturages, nous permet de donner libre cours à notre fantaisie après les efforts épuisants de la montée. Quelques incidents mécaniques (un pneu coupé et une chaîne cassée) agrémentent la descente et permettent de mettre à contribution les talents de mécano de Guy.
20 heures. Au gite d'étape des Chapieux autour d'une table très bien garnie, chacun donne ses impressions de la première journée en pensant déjà à celle du lendemain.

2° étape - LES CHAPIEUX - LE VAL FERRET
Départ de notre petite auberge 8h15. Nous traversons le torrent des glaciers et le ruisseau du Grand-Praz qui vient de la montagne pour arriver à proximité des chalets des Mottets (1978 m).
Une succession de lacets pour gravir un éperon nous fait porter notre vélo et après une longue montée peu pénible et roulante, au milieu des moutons, nous atteignons le Col de La Seigne
(2516 m). Nous rencontrons des jeunes de l'UCPA faisant le tour du Mont Blanc avec un âne. L'une des jeunes filles a quitté ses souliers et marche en chaussettes sur le sentier rocailleux.
Quel courage ! Vues admirables sur le versant italien du Mont Blanc avec les arêtes aériennes du Brouillard et de Peuterey, les élégantes aiguilles des Dames Anglaises.
Un groupe d'Italiens nous rejoint au sommet et ils sont un peu étonnés de nous voir attaquer la descente tels des skleurs une heure et demie plus tard.

Nous sommes à Courmayeur (1 224 m, ancienne bourgade construite sur un lieu de passage très tôt fréquenté).
Claude, le médecin de l'équipe s'aperçoit que son cadre est cassé et c'est avec beaucoup de regrets qu'il doit nous abandonner pour rejoindre Chamonix par le tunnel. Nous restons avec lui jusqu'à 15 heures et reprenons le départ en direction de Lavachey. Patrick prend des crampes mais grâce aux mains de masseur de Guy le voilà vite sur pied de nouveau. C'est le Mont Ventoux (en plus dur ), sur 5 km, qui nous attend sur une superbe route.
Nous dépassons le hameau de Lavachey, mais quelle déception en arrivant à Arnuva de s'apercevoir qu'il n'y a qu'un restaurant en guise de gîte d'étape. Il est 17 heures et il nous faut prendre une décision urgente pour trouver à coucher ce soir. Il est possible d'aller coucher au village de Ferret en Suisse, en franchissant le Col du Grand Ferret (2 537 m) par un sentier. Mais Claude et Emile décident sagement de retourner à Lavachey pour franchir le col tôt le lendemain matin. Aussi, nous continuons à 5 notre remontée du Val Ferret italien. L'ascension est difficile mais splendide et plus on monte plus on se rapproche du glacier du Triolet dominé par les Grandes Jorasses éclairées par le Soleil couchant. Il est 19 heures au sommet. Nous arrosons notre montée au Pastis, faute d'un quart Perrier.
Le Col du Grand Ferret est un passage utilisé depuis l'Antiquité ; il sert de frontière entre le Val d'Aoste et le Canton du Valais. Pour la descente sur le village de Ferret (1705 m), un bon marcheur doit mettre 3h mais 1h nous suffit avec nos vélos. C'était temps, la nuit vient de tomber.
Au gîte d'étape nous rencontrons un groupe de jeunes marcheurs faisant le même parcours que nous.
En deux jours nous les avons rattrapés. Au menu, viande des grisons et fondue arrosée d'un Blanc de Blanc, cela égaie les coeurs.

3e étape - FERRET - VALLORCINE
Claude et Emile nous rejoignent à l'hôtel gîte vers 10h30 et de nouveau au complet, nous partons en direction de Champex. A 13 h, nous déjeunons dans le site ravissant du lac de Champex.
Nous repartons à 14h en direction de Vallorcine par le Col de Bovine (1987 m) mais le chemin mal indiqué nous fait perdre 1 h 30. Le début du chemin est roulant sur 3 km environ et la fatigue se fait ressentir durement, surtout pour Claude et Emile qui ont déjà franchi un col de bon matin. Le moral n'y est pas et porter le vélo pendant 2 h 30 est un véritable calvaire malgré les encouragements mutuels. Avant le sommet, dans les alpages, nous faisons le plein des gourdes dans un petit ruisseau et c'est tranquillement assis dans lherbe que nous savourons d'excellentes myrtilles.
Nous débouchons enfin au sommet que nous fêtons au Pastis. Pour la descente le sentier suit le torrent, puis en forêt, par paliers successifs, dévale vers le Col de la Forclaz (1526 m) où nous arrivons vers 19 h. 3/4 d'heure après nous atteignons Vallorcine (1 260 m) où nous passerons la nuit à l'Hôtel du Mont Blanc.

4ème étape - VALLORCINE - LES HOUCHES
Départ à 8h pour le Col des Montets (1 461 m). Guy nous emmène dans un chemin non fléché et nous refusons de le suivre. Le voilà donc parti tout seul. Pierre et Claude décident de rejoindre les Houches par la route tandis qu'Emile a envie de prendre le téléphérique jusqu'à La Flégère. Patrick, Jacques, Fabrice regardent la carte et décident tout compte fait de trouver le bon chemin pour rejoindre Guy, mais impossible de l'emprunter car un arrêté municipal interdit la pratique du VTT sur tout le GR de la vallée de Chamonix.
Déçus et mécontents nous rattrapons donc par la route vers 9 h 30 Pierre, Claude et Emile. Jacques nous convainc d'emprunter le sentier du Petit Balcon sud, longeant la vallée de Chamonix à mi montagne sous le Brévent. Nous rejoignons les Houches à 14 h 30 et attendons à la terrasse d'un café l'arrivée de Guy vers 15 h 30.
Celui-ci nous raconte les difficultés de son itinéraire. Une zone marécageuse où il perdra une vingtaine de minutes pour en sortir, puis le portage du vélo pendant 2h jusqu'à l'Aiguillette d'Argentière. Ce passage est très aérien sur une vingtaine de mètre et l'escalade peut se faire par des échelles ou par les rochers. Décidant de passer par les rochers, il fera 8 allées et venues pour porter tour à tour les roues le sac et le cadre. Après une heure d'efforts, il se retrouve à l'intersection du GR Lac Blanc - Brévent - La Flégère. Et après 2h de descentes éprouvantes, il nous rejoint au café où autour d'un pot de l'amitié nous échangeons nos impressions de cette randonnée de 4 jours autour du Mont Blanc.

C'est une randonnée très éprouvante physiquement et moralement. Le vélo est parfois encombrant et lourd et on peste souvent contre lui dans les montées mais le plaisir que nous procurent le panorama des sommets et les descentes escamote vite ces désagréments. C'est pourquoi l'équipe au complet se donne rendez-vous l'année prochaine pour un tour de l'Oisans en VTT, début septembre.

Lancez vous et
bonnes joues
Fidèle parmis les fidèles
groupe : Membres
Inscrit le : 29/11/05
messages : 5615
posté le 01/03/16 - 18:33
0
+1 j'aime

Connectez-vous pour participer.
magnifique récit , mais pour autant , le vélo en occaz ne vaut pas 4000 Euros , même artisanal , après si un gonz est admirateur au point de lâcher cette somme pour "une pièce de musée". Tant mieux pour le vendeur !
A ce prix là un monteur comme "Vagabonde" dans la drôme à Chabeuil fait de bien jolies choses
HasBeen
Fidèle parmis les fidèles
groupe : Membres
Inscrit le : 18/02/10
messages : 8020
posté le 01/03/16 - 18:39
0
+1 j'aime

Connectez-vous pour participer.
Sur le fond je suis d'accord avec toi et pas près non plus à débourser un telle somme. Même si c'est une pièce de musée.
Le récit est beau oui, mais l'exploit aussi.
Même avec un VTT moderne et en 2016 il faudrait le faire.
Fifibrindacier
Arsouilleuse
groupe : Membres bienfaiteurs
Inscrit le : 31/12/13
messages : 1667
posté le 01/03/16 - 21:30
0
+1 j'aime

Connectez-vous pour participer.
Superbe aventure ! Pas froid aux yeux les VTtistes de l'époque
COP
[pourrisseur officiel]
groupe : Membres bienfaiteurs
Inscrit le : 02/02/08
messages : 12314
posté le 01/03/16 - 22:18
0
+1 j'aime

Connectez-vous pour participer.
HasBeen a dit:

Alors arrêtez de vous moquer et essayez de vous aligner



On se moque de l'écart entre le prix demandé et le vélo proposé.
Pompon
Gnafron
groupe : Adhérents
Inscrit le : 30/11/05
messages : 13982
posté le 02/03/16 - 00:14
0
+1 j'aime

Connectez-vous pour participer.
HasBeen a dit:

Ce passage est très aérien sur une vingtaine de mètre et l'escalade peut se faire par des échelles ou par les rochers. Décidant de passer par les rochers, il fera 8 allées et venues pour porter tour à tour les roues le sac et le cadre. Après une heure d'efforts, il se retrouve à l'intersection du GR Lac Blanc - Brévent - La Flégère. Et après 2h de descentes éprouvantes, il nous rejoint au café où autour d'un pot de l'amitié nous échangeons nos impressions de cette randonnée de 4 jours autour du Mont Blanc.



Wouhahou
HasBeen
Fidèle parmis les fidèles
groupe : Membres
Inscrit le : 18/02/10
messages : 8020
posté le 02/03/16 - 15:44
0
+1 j'aime

Connectez-vous pour participer.
COP a dit:


On se moque de l'écart entre le prix demandé et le vélo proposé.



Ah bon ?
C'est vrai que 4000 € c'est vraiment peu pour un tel vélo. L'écart est énorme.
bonnes joues
Fidèle parmis les fidèles
groupe : Membres
Inscrit le : 29/11/05
messages : 5615
posté le 02/03/16 - 17:10
0
+1 j'aime

Connectez-vous pour participer.
Pompon a dit:

Wouhahou



Plus tout à fait du vélo non plus
CINGLEE DU VENTOUX
Fan de chichourle
groupe : Adhérents
Inscrit le : 17/11/04
messages : 30278
posté le 02/03/16 - 17:33
0
+1 j'aime

Connectez-vous pour participer.
darkonimo a dit:
c'est du lourd.


dommage, c'est une taille 57, trop grand pour moi.

  
page n°   / 41
© 2002 - 2023 www.velotrainer.net

En poursuivant votre navigation sur ce site vous acceptez vous acceptez l'installation et l'utilisation de cookies sur votre poste. En savoir plus

X